Angélique Tartière, Auteur à Les Leadeuses du Web

Author Archives: Angélique Tartière

Comment créer une connexion forte et sincère avec vos prospects ?

mai 30, 2017 Uncategorized 0

Comment créer une connexion forte et sincère avec vos prospects :
la technique infaillible pour viser juste…

Acheter votre PASS JOURNÉE des Leadeuses du Web

A qui vous adressez-vous ?

Vous l’avez sûrement entendu des centaines de fois. Vous devez connaître votre avatar. L’avatar représente le personnage type qui pourrait être intéressé par vos produits ou service. C’est celui à qui vous rendez service en lui résolvant son problème douloureux.

Puis vous ne parlez qu’à cette personne. Vous excluez le reste du monde entier.

Sur le papier, cela semble plutôt simple. Mais concrètement, l’application n’est pas toujours évidente.

Les Leadeuses du Web vous expliquent immédiatement comment créer un message juste, percutant, sincère qui feront venir à vous les prospects à qui vous vous adressez.

Votre message venant du cœur, vous augmentez votre chiffre d’affaire en étant alignée et épanouie. Cela peut sembler simpliste et irréaliste à première vue, et pourtant… Les intervenantes des Leadeuses du Web agissent de cette façon. Et ça leur réussit plus que très bien ! Cliquez ici pour en savoir plus (lien PDV)

Rencontrez-vous des difficultés pour faire croître votre liste d’abonnés ? Vos mails ont-il un taux d’ouverture qui ne vous satisfait pas encore ? Vous apportez des informations précieuses à vos prospects, et pourtant ils ne semblent pas y prêter beaucoup d’attention.

Peut-être ne se sentent-ils pas concernés ? Plus vous connaîtrez avec précision votre avatar, plus la connexion se fera à un niveau émotionnel. L’humain est dirigé par ses émotions, qu’il justifie par la raison.

Mais… comment diffuser un message juste pour celui à qui il est destiné ?

D’abord, vous devez dessiner votre avatar. La technique infaillible est très simple. Pour vous le représenter plus facilement, prenez une photo d’une personne qui pourrait tout à fait être votre avatar.

Par exemple : votre produit est une crème qui réduit les rides de 58% par rapport aux produits trouvés sur le marché.

Prenons un avatar qui change des clichés habituels pour ce produit. Disons qu’il s’agit d’un homme de 45 ans qui désire soigner son apparence.

Choisissez sur Google (ou dans vos amis Facebook) une image d’un homme que vous désignerez comme étant votre avatar. Donnez-lui un prénom, c’est impératif. Parce qu’à partir de maintenant, vous vous adresserez à lui comme si vous l’aviez en face de vous pour prendre le café. Dans notre exemple, disons qu’il s’appelle Michel (photo Michel 😀 https://unsplash.com/search/michel?photo=2d0w1mDKNlg hmm pardon pour l’humour lourd, je pense qu’il est un peu jeune pour illustrer l’article mais je n’ai pas pu résister)

C’est un fait prouvé, visualiser la personne va vous aider à imaginer une conversation orale avec elle. L’exercice de la photo peut paraître trivial, mais lorsque vous l’aurez mis en œuvre, vous réaliserez sa puissance. Vous n’êtes pas un marketeur. Vous êtes quelqu’un qui veut résoudre le problème de votre interlocuteur en face de vous, du fond du cœur. Et ça, ça change tout.

A la journée des Leadeuses du Web, les expertes vous apportent les réponses à toutes ces questions. Leurs années d’expériences, de ratés et de réussites sont à portée de main. Imaginez le raccourci que vous pouvez prendre pour booster les performances de votre activité (lien PDV).

=> Le programme de la journée des Leadeuses du Web_21 juin 2017

Lorsque vous avez dessiné votre avatar, vous aurez besoin de quelques informations supplémentaires. Une des plus importantes est ce qu’il a acheté précédemment pour résoudre son problème.

A présent, faites connaissance avec Michel

Imaginez être assis autour d’un café avec votre avatar. Vous voulez tout savoir de lui. Quelle est sa situation familiale ? Qu’aime-t’il dans la vie ? En quoi son problème est si douloureux ? Pourquoi a-t-il des objections face à votre offre ?

Est-ce qu’il habite ne ville ou à la campagne ? Quelle est sa profession ? Sa catégorie socioprofessionnelle ? Quels sont ses hobbies ? La marque de chaussettes qu’il porte ? (nous caricaturons un peu ici, mais c’est pour soulever l’importance d’en savoir le plus possible).

Qu’est ce qu’il achète ? Quels sont ses rêves ? Qu’est ce qui l’énerve ?

Soyez l’oreille attentive. Plus vous en saurez, plus vous pourrez vous adresserez à lui à sa façon.

Si vous ne connaissez pas personnellement quelqu’un qui colle avec les données démographiques, vous devez aller chercher l’information. Vous pouvez créer un sondage (en échange d’un cadeau gratuit), appeler un prospect, faire une étude de marché… Les moyens ne manquent pas.

Tout ce que cela implique, c’est de passer à l’action ! Si vous avez besoin d’aide, nous serons heureuses de vous accompagner sur le chemin.

Rejoignez-nous le 21 juin pour booster votre business au niveau supérieur tout en conservant votre équilibre personnel. Vous méritez une entreprise alignée avec vos valeurs qui vous permet de vivre confortablement.

Réservez vite votre place ! A très vite !

Acheter votre PASS JOURNÉE 

Interview exclusive de Florence Servan-Schreiber pour les Leadeuses du Web

mai 27, 2017 Uncategorized 0

Interview exclusive de Florence Servan-Schreiber pour les Leadeuses du Web

Celle pour qui la psychologie positive est un véritable art de vivre.

Propos recueillis par Nathalie Waroux, journaliste des Leadeuses du Web

Être entrepreneur, c’est un miroir que l’on se tend…

Nathalie W : Être une femme entrepreneur aujourd’hui, ça vous inspire quoi et cela veut dire quoi pour vous ?

Florence S-S : C’est être un entrepreneure tout court. Responsable d’une équipe, d’un chiffre d’affaire, d’une vision, d’une stratégie et d’y trouver son propre épanouissement.

Pensez-vous que les femmes ont une manière de faire, une approche différente du monde de l’entreprise qui les rend « unique » ?

J’irai plus loin, chacun de nous est unique. Dès lors qu’on ne travaille pas pour d’autres que soi, on exprime sa personnalité dans sa manière de faire. Être entrepreneure est d’ailleurs un véritable miroir que l’on se tend. Et parfois on est surpris par l’image qu’il nous renvoie. On se pensait plus démocratique, participatif, ou plus cool mais à la fin de la journée nous devons mener notre barque.

Résultat de recherche d'images pour "ce n'est pas parce que les choses"

La visibilité est souvent un frein ou une peur pour elles, comment, selon vous, pourraient-elles s’en affranchir ? Et oser se développer… aller chercher des marchés.

Dans mon activité, la visibilité est clé. Plus je suis visible, moins j’ai besoin d’aller chercher des marchés. Et comme je suis naturellement plus enclin à partager de l’information qu’à démarcher des entreprises, ma stratégie de développement repose sur la possibilité de « montrer » mon travail. Le Web nous offre de ce côté-là d’innombrables opportunités. Il faut oser s’en servir et soigner ce que l’on propose. On peut s’exposer de façon authentique.

La légitimité est souvent au centre de leurs préoccupations. Leur questionnement tourne souvent autour de : « En quoi serais-je légitime à donner tels ou tels conseils ? A communiquer sur tels ou tels préceptes ? Avec en résonance toujours cette phrase, « ces préceptes et conseils d’autres les ont déjà donnés… » Comment les aider à se faire confiance ?

En osant le panache ! Bien sûr que tout a déjà été dit. Mais chacune a ce petit quelque chose en plus auquel qui permettra d’accrocher différemment sur les mêmes sujets. Et il faut se souvenir de quelque chose. Nous nous comparons toujours à notre entourage. Plus nous le faisons, plus nous perdons confiance. Travaillons plutôt les choses comme nous les sentons. Alors, ce seront les autres qui se compareront à nous. Je suis frappée par les retours que me font des confrères. Plutôt des hommes, ils me demandent souvent comment je m’y prends avec une pointe d’admiration. Ca me rappelle à chaque fois que les doutes nous habitent mais n’ont pas lieu d’être. Nous sommes singulières. Nous sommes uniques.

Image associée

La pression est souvent au rendez-vous… Une pression extérieure bien sûr, mais aussi une pression générée par elles-mêmes à leur encontre… Quels conseils leur donneriez-vous pour « apprendre à souffler » et à transformer cette pression en élan ?

D’abord de pratiquer de la gratitude pour ce nous faisons et les gens qui nous entourent. Ensuite, célébrer les victoires, même les microscopiques, et enfin avoir dans son équipe des gens profondément optimiste si on ne l’est pas soi-même.

Florence Servan-Schreiber est l’auteure de :

Retrouvez-la sur : www.florenceservanschreiber.com

 

Les Leadeuses du Web ne sont pas mortes !

mai 25, 2017 Blog 0
Les Leadeuses du Web ne sont pas mortes !

Les Leadeuses du Web ne sont pas mortes !

Vous les aviez cru jetées aux oubliettes en début d’année ?

Et bien non ! Elles sont toujours là ! Et elles sont encore plus motivées !

La journée live des Leadeuses du Web aura lieu le 21 juin prochain aux jardins de Bagatelle.

Les nouveautés 2017

Cette 4ème édition se met aux couleurs de l’intensité & de l’inspiration :

  • 1 seule journée intense & inspirante
  • 6 conférencières hors-normes
  • 4 tables-rondes avec des intervenantes que vous reconnaitrez ou que vous découvrirez.
  • 2 sessions de networkings

Pour vous détendre & profiter de cette journée

Nous avons tout prévu pour que vous passiez une journée de détente & de plaisir :

  • 1 déjeuner préparé par la blogueuse culinaire Pascale Stretti & par la cheffe pâtissière Bérénice Leconte
  • 2 ateliers girly pour vous détendre
  • un cadre magnifique & cocon : les jardins de Bagatelles sont privatisé pour l’occasion.
    Vous profiterez de leur verdure, de leur calme et de leur luxuriance.
    Vous pourrez donner une autre dimension au vos FB lives.
  • Toutes les interventions seront filmées pour que vous ne ratiez rien de cette journée UNIQUE.

Retrouvez les 130 autres leadeuses & futures leadeuses !

Comme vous, elles ont envie :

  • de créer un réseau de soutien solide
  • de prendre une journée pour elle & leur business pour réfléchir, se laisser surprendre, s’inspirer
  • de nouer des partenariats avec d’autres entrepreneures
  • d’avoir les trucs et astuces de celles « qui ont réussi »

Retrouvez-nous dans les jardins de Bagatelles qui sont privatisés pour cette occasion unique.

Résultat de recherche d'images pour "PASS"

Acheter le PASS

Venez à 2 et bénéficiez de 30 euros de réduction. Une consœur, une partenaire de business pourrait être intéressée de vous accompagner. Bénéficiez d’une réduction sur vos 2 PASS.

Rejoignez la communauté des femmes qui allient business à leur image & plaisir !

La puissance des réseaux et des Masterminds

mai 24, 2017 Blog 0

La puissance des réseaux et des Masterminds

« Ensemble, c’est tout »
On dirait un titre d’Anna Gavalda.

Par Edith Lassiat

La réussite « au féminin » n’est pas toujours chose facile. Il y a quelques jours, partageant ce sujet avec des amies de HEC, elles me disaient que dans leur réseau, elles observent qu’il y a deux sortes de femmes :

  • Les carriéristes qui mettent en péril leur vie privée et ne font aucun cas des autres.
    A la limite de la ségrégation du masculin et du rejet de la mixité …
  • Et les autres, qui cahin-caha tentent d’harmoniser le tout et souvent sont professionnellement bien en dessous de leur véritable potentiel.
    Souvent avec un profond sentiment de solitude …

J’avoue que j’ai ressenti cette présentation comme une caricature… encore que !

J’ai 120 ans, je sais ça ne se voit pas…

J’ai mené 4 carrières à haut niveau tout en gardant le même amoureux et en créant un lien profond avec mes 2 enfants, adultes maintenant.

Que ce soit dans le marketing international, (Cartier, Yves-Saint-Laurent…), l’art (avec des expositions aux Etats-Unis et en Europe), l’écriture de livres ou le travail de thérapeute j’ai du souvent repousser les limites.

Celles que l’on m’imposait parfois mais aussi, surtout mes propres limites…

J’ai appris à oser, à définir clairement ce que je voulais vivre, ce que je refusais et viser le succès que je voulais atteindre et à m’en donner les moyens.

Depuis mes études, 40 ans à grandir et à faire des choix.

Avec le recul je réalise que ceci n’a été possible qu’à 3 conditions :

1/ Avoir une VRAIE VISION de ce qui était important à mes yeux, un horizon bien clair, une ambition même devrais-je dire …

La première question que vous pouvez vous poser est donc celle ci :

Que veux tu faire et où veux tu être dans 1 an, 5 ans 10 ans…
Quels talents as tu envie de développer, révéler, et comment peux tu leur donner le meilleur espace pour qu’il puissent éclore…

2 / Savoir que « La vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille » et qu’il faudra gérer des hauts et des bas et surtout des peurs, des moments de doute :

La seconde question est celle-ci :

          Comment passer les moments de doute, résister aux vents contraires … ?

           Bien sûr en étant parfaitement posée dans la première réponse,

Connais ton essentiel et jamais tu ne dériveras… Et apprends à gérer tes doutes avec souplesse et fermeté

En étant préparée aux difficultés, en sachant qu’elles sont normales, en dépassant ses peurs, tout devient possible et chaque épreuve nous renforce.

3/ Mais aussi en construisant autour de toi, un entourage bienveillant, motivant, dirigé par une motivation et une énergie similaire à la tienne.

J’ai très tôt construit autour de moi un cercle de motivation et de puissance sur lequel me poser, avec lequel réfléchir, avec lequel avancer …

Des patrons de haut niveau qui m’ont amenée par leur exigence à me dépasser et à aller puiser le meilleur de moi.

Des mentors expérimentés qui m’ont permis de progresser grâce à leurs conseils

Des amis bienveillants qui toujours m’ont stimulée, et ont grandi avec moi

Et surtout un conjoint dont l’ambition de vie était harmonisée à la mienne, et qui a pu m’accompagner comme je l’ai fait pour lui.

La troisième question à te poser est donc celle-ci :

Quel entourage es tu prête à mettre en place, créer, accueillir pour aller au bout de tes rêves ?

 Et c’est ici que « Le Mastermind » intervient 😉

 Comment organiser au mieux ce cercle vertueux qui vous aider à vivre vos rêves, mettre en place vos projets, vous aider à les atteindre de la manière la plus efficace et je dirais écologique ?

Le Mastermind, une des meilleures réponses.

Imaginez un groupe bienveillant, doté de multi compétences à votre disposition, un espace dans lequel vous exprimer, recevoir de la valeur, en donner, et surtout trouver des réponses en temps réel à vos problématiques afin de gagner un temps fabuleux grâce à l’expérience des autres et d’un pilote expert.

Un lieu où clarifier ce qui est votre essentiel,

Où votre véritable puissance va pouvoir s’ancrer et se mettre au service de vos projets,

Où vous pourrez partager et dépasser vos peurs.

Un lieu où tester vos plans d’action.

Et enfin, un lieu où la qualité des liens que vous créez sera une formidable ressource pérenne pour l’ensemble de vos projets. Un véritable creuset de Networking …

Alors, êtes-vous prête à partager cette aventure ?

Je m’inscris à la rencontre des Leadeuses du Web

Par Edith Lassiat,
Coach-experte en révélation de la puissance féminine

Une journaliste rejoint les Leadeuses ! Portrait de Nathalie W.

avril 3, 2017 Blog 0
Une journaliste rejoint les Leadeuses ! Portrait de Nathalie W.

Elle est l’intervieweuse des Leadeuses du web. Elle mettra en lumière nos leadeuses. Elle les fera accoucher un peu plus d’elles.

Portrait de Nathalie W.
Journaliste & intervieweuse

Après une maîtrise en droit des affaires et une spécialité à l’institut d’études judiciaires de Lille, elle a travaillé en banque au service juridique du siège social d’une grande banque Française à Lille (elle avait en charge les entreprises à plus d’1 million de CA en redressement ou liquidation judiciaire).

Au cours d’une mission bénévole pour une association, le métier se présente à elle, via une rencontre déterminante. Une directrice d’agence lui ouvre les portes de son journal, lui fait confiance. Après la tenue de la chronique judiciaire, les articles s’enchaînent….

Nathalie lâche la banque et les grands comptes pour se mettre au service d’une agence d’un leader d’information régionale. Elle y apprend son métier sur le tas, dans tous ses aspects.  Gravi les marches jusqu’à intégrer le 1er quotidien régional presse écrite français. Aujourd’hui, elle est co-dirigeante d’une agence locale.

Une journaliste au service des revendications sociétales et humaines…

Ce qu’elle aime mettre en lumière :

Les portraits de gens. Leur parcours. Leur vie. Leur humanité. Leur passion. Parfois leur détresse. Mettre en lumière les « petites gens ».

La justice. Pas uniquement sous sa forme traditionnelle. Nathalie a à cœur de dénoncer les injustices sociales. Convaincue que le pot de terre peut être bien plus fort que le pot de fer.

Les combats sociaux. Aime les ambiances des combats sociaux. Les combats de convictions. De ceux qui remuent les tripes, et brandissent des valeurs d’égalité.

« J’ai la chance de rencontrer des gens extraordinaires, du plus grand au plus petit. »

Chaque jour, mon métier m’émerveille. J’apprends beaucoup. Des gens, que j’aime profondément, mais aussi du monde qui m’entoure.

J’ai la chance de rencontrer des gens extraordinaires, du plus grand au plus petit. Du PDG connu, comme Anne Lauvergeon (la patronne d’Areva), femme de poigne qui défend son entreprise, au combat d’une mère de famille contre la Dépakine et ses ravages. Son enfant était autiste à la naissance, après qu’elle ait en pris durant sa grossesse.

Deux femmes, mais au fond un même combat. Une même volonté.

Pourquoi a-t-elle accepté de rejoindre les LDW2017 ?

Elle participe à cette journée parce qu’elle souhaite aider à mettre en lumière toutes les initiatives féminines.

« Chacun a sa place. Sa manière d’être. Le choix d’un expert n’est pas une question de sexe, c’est en fonction du service que l’on propose. La femme ne doit pas souffrir d’un déficit d’image. Il faut qu’elle fasse son job. C’est tout. Il y a de la place pour tout le monde. C’est le client qui ira avec la personne avec qui elle se sent bien. Que ce soit avec un homme ou une femme. J’aime bien que les femmes soient dans tous les terrains de jeu. Ce n’est pas une question pour elles de « prendre leur place. Sur internet, elle y sont de fait. »

En effet, internet est le bon endroit pour faire ce que l’on désire en tant que femme entrepreneure. Dans le « dur », quand l’on souhaite créer son entreprise, investir ou agrandir l’existant, les freins sexistes sont présents. Face à des banquiers, les portes ne s’ouvrent pas devant elles si facilement. Comme le dit Nathalie, « il faut avoir les reins doublement plus solides qu’un mec parce que dans les représentations, nous devons faire double et mieux. Bizarrement la femme n’a pas droit à l’erreur. Sur internet y a pas tous ces murs que tu dois franchir. Tu peux t’en passer. Tu as envie de faire, tu fais. »

Retrouvez Nathalie W. à la journée live des Leadeuses du Web le 21 juin prochain. Elle animera les tables-rondes.

Quelle est votre vision ?

mars 28, 2017 Blog 0
Quelle est votre vision ?

Une cheffe d’entreprise, une entrepreneure, une personne qui œuvre pour sa société. Qui entraine des gens dans son sillage a de toute évidence une vision. Elle n’en est pas toujours consciente. Elle l’ignore parfois.

Vous êtes récipiendaire de votre vision personnelle.

Travail sur la passion/vibration

Voulez-vous bien commencer par répondre à ces deux questions :

  • Qu’est-ce qui vous passionne qui vous donne envie de diffuser votre message/ votre enseignement ?
  • Qu’est-ce qui vous fait vibrer à ce point que vous avez voulu en faire une activité professionnelle ?

Travail sur la vision

Pour développer son entreprise, la première étape est d’exprimer la passion sous forme de vision d’entreprise.

« La vision, c’est la capacité d’avoir une image de la marque sur le long terme ». Au-delà de la passion, des idées et des concepts, la vision est l’ADN d’un projet qui lui confère son authenticité et son unicité. C’est l’image du monde vers laquelle vous tendez, vers laquelle tend votre entreprise et vers laquelle tendront vos partenaires, vos clients. C’est là où vous regarderez ensemble.

Elle est toujours basée sur une idée d’amélioration du monde, elle donne donc forcément envie à d’autres d’y adhérer.

La vision, comme la mission (ou vocation) sont comme des éléments d’une fondation d’une maison : ils sont stables et solides, sur laquelle le reste de la construction (visible) va se poser étape par étape.
Enfin, une vision est mobilisatrice et est toujours liée aux autres.
Une vision n’est rien d’autre qu’un projet fou. Fou, parce que personne ne l’a jamais fait avant ou qu’il n’est pas dans la norme convenue.

 

Quelques clés pour définir votre vision

  • La vision définit un idéal à atteindre ou à vivre dans 10 ans ou 50 ans.
  • C’est l’image, la place ou une situation (de vie, un mouvement) que je souhaite voir – vivre ou atteindre.
  • Elle est mobilisatrice tout en donnant le positionnement futur qu’une entreprise (ou un projet) souhaite avoir.
  • Avoir une vision, suppose une ouverture au dépassement, à la perte d’un certain confort du fait du risque que cela engendre de perdre son pouvoir et de l’inconnu.
    Exemple : je rêve de voir tous les enfants du monde manger à leur faim.

Imaginez donc votre projet en grand ! Voir grand, penser grand, parler grand (ne fusse que dans le creux de son cœur). Je ne parle pas de mégalomanie, mais d’avoir le comportement de la bâtisseuse de cathédrale.

Quel rêve avez-vous ? Que voyez-vous quand vous voyez les choses en grand ?

Pour clarifier votre vision, commencez par répondre à ces 5 questions simples :

  1. Quelle est ma plus grande idée ?
  2. Pour quoi est-ce que je me bats ?
  3. Qu’est-ce que je laisserai comme héritage ?
  4. A quel(s) besoin(s) je réponds, et à qui ?
  5. Pourquoi j’ai cette vision ?

Pour rédiger votre vision, vous pouvez la structurer ainsi :

  • Pourquoi faites-vous ce que vous faites
    • Commence l’énoncé de votre vision par « J’ai un rêve…” ou “Ce que je crois… » ou « Ma vision du monde… »
    • L’énoncé de votre vision doit commencer par ce en quoi vous croyez, votre but dans la vie, la cause en laquelle vous croyez.
    • N’écrivez pas plus de 2 lignes d’intro de votre énoncé. Les descriptions de vos activités et de votre entreprise viendront plus tard. Faire une photo du monde que vous imaginez ne doit pas prendre plus de 2 lignes.
    • Ne parlez pas de ce que vous vendez. Ce que vous faites est important mais pas ici.
  • Comment le faites-vous ?

    • Expliquez comment vous pensez et agissez
    • Maintenant que vous avez dit pourquoi vous faites ce que vous faites, il est temps d’expliquer comment vous le faites. Il doit y avoir 2 à 5 caractéristiques sur la façon dont vous allez réaliser votre vision qui est unique
    • Ces caractéristiques doivent être spécifiques et applicable. Elles doivent être écrites de façon à être appropriables. Exemple : « je suis innovante ». Comment peut-on savoir que tu es innovante. A la place, vous pouvez dire “J’apporte toujours des options à chaque solution que j’offre”.

Travail sur la mission

La mission est un énoncé, une formule, un court texte, qui permet de faire savoir clairement et de façon concise ce que nous faisons, et qui précise comment nous le faisons. Principalement, la mission sert à faire savoir à notre clientèle cible/auditeurs/lecteurs ce que nous faisons. Ce qui permettra à ce client potentiel de comprendre que nous nous adressons à lui et que nous avons une offre qui correspond à son besoin.

Mais pourquoi est-il important de rédiger une mission ?

Mais le principal avantage de construire sa mission est que cette mission dicte comment faire les choses et facilite les prises de décision.

À chaque fois que vous aurez un dilemme ou une décision difficile à prendre, retournez à votre mission et vous serez étonnée de constater que la réponse s’y trouve. Si votre mission est claire et bien conçue, bien sûr.

Mais attention, la mission d’entreprise n’est pas un exercice que l’on refait tous les 2 ou 3 ans. Elle devrait être durable. Si votre mission est claire et bien construite, vous pourrez la conserver sur toute la vie de to votre n entreprise.

Comment définir une mission simple, claire et efficace ?

Que faites-vous ?

  • Que faites-vous pour apporter votre vision dans la vie réelle ?
    • Expliquez ce que vous faites, ce que vous vendez. Ce sont les preuves que vous donnez au monde sur pourquoi et comment vous faites ce que vous faites.

Concrètement, une mission doit comporter :

  • Quoi et pourquoi ?
  • Pour qui ?
  • Comment ?
  • Sur quel territoire ?

La mission comporte 2 ou 3 phrases.  On évite d’utiliser des mots imagés ou à double sens, mais on utilise plutôt un vocabulaire retirant toute forme d’ambiguïté.  La mission peut être plus générale ou plus précise selon ses besoins.

Voici quelques exemples de missions d’entreprises :

  • La mission de X est de promouvoir et d’encourager l’industrie locale de l’éco-design et ses artisans, de sensibiliser sa clientèle aux enjeux environnementaux et de réduire les déchets textiles en encourageant la réutilisation et le recyclage des vêtements.
  • X est une entreprise vouée à la valorisation de la récupération du « prêt-à-porter » français et offre la visibilité aux éco designers et designers de vêtements mode pour femmes.
  • X est un lieu de diffusion unique à Paris.  Galerie dédiée à la diffusion du mobilier d’art, c’est aussi un moteur de promotion de talents locaux : les designers, artistes et artisans qui ont choisi le virage rétro.
  • Google a pour mission d’organiser à l’échelle mondiale les informations dans le but de les rendre accessibles et utiles à tous.

A votre tour ! Ce jeu en vaut la chandelle. C’est de votre vision de votre business dont il s’agit !

Si vous avez des questions, écrivez-les dans les commentaires. Nous y répondrons de notre mieux.

Le monde appartient à celles qui sont… introverties !

mars 28, 2017 Blog 0
Le monde appartient à celles qui sont… introverties !

Le monde appartient à celles qui sont… introverties !

Susan Cain est une révolution personnelle à elle toute seule.

Elle a libéré des millions d’introvertis. Vous savez, ces personnes qui se ressourcent dans la solitude. Que l’on oppose souvent à des extravertis, ceux qui se ressourcent en étant avec les autres.

Que l’on dit être timides, sauvages, associables.

Ca vous parle ?

« Pour être connu, il faut parler fort »…

La référence sociale en société est l’extraversion. Le savoir parler fort. Le savoir parler en groupe. Le savoir s’affirmer en société. Le sourire des extravertis est un rayon de soleil sur le monde. Celui des introverties est une lumière dans le creux de l’intime.

Tout est ok. Tout le monde à sa place. Il s’agit juste de regarder en soi ce qui nous est préférable. Ce qui nous est propre.

Il arrive que l’on soit ET extraverti ET introverti. Moitié l’un. Moitié l’autre. Pleinement l’un et pleinement l’autre. Tout est ok. Trouver votre thermostat intérieur à vous. Il n’y a que ça qui compte.

Le reste, c’est de la roupie de sansonnet.

Ne vous brancher pas sur le thermostat de l’autre.

Se brancher sur le thermostat de l’autre, c’est lui accorder la puissance dont on se croit dépourvue.

He ho ! Ca va pas !!! Vous n’êtes dépourvue de rien si vous êtes introvertie. Vous êtes la vie intérieure en puissance.

Et vous n’êtes dépourvue de rien si vous êtes extravertie. Vous être le soleil qui s’exprime en plein jour.

La vidéo-bijoux de Susan Cain

Découvrez la vidéo douce et simple et courageuse d’une introvertie qui a appris à prendre la parole pour diffuser son message.

Une leadeuse introvertie, c’est possible !

Etes-vous plutôt introvertie ? Extravertie ? Un mélange subtil de l’une et de l’autre ?

3 actions pour booster votre visibilité IRL

mars 28, 2017 Blog 0
3 actions pour booster votre visibilité IRL

3 actions pour booster votre visibilité IRL (In Real Life)

Cette année, vous souhaitez augmenter considérablement votre visibilité ?

Voici 3 outils IRL (In Real Life/dans la vraie vie quoi !) à inclure dans votre to-implement list.

Outils # 1 : Ma chronique

L’idée :

Avoir une chronique régulière dans un media qui est lu par votre cœur de cible, vos prospects, vos lecteurs…

A quoi ça sert :

  • à établir votre image et vous positionner comme valeur sûre sur votre domaine et auprès du grand public ou du public que vous visez. La presse, la télé, la radio confèrent magiquement le statut d’expert. On devient crédible car « sponsorisé » de manière implicite. C’est ainsi fait. Et c’est bien ainsi.
  • à augmenter votre notoriété

La notoriété est un terme quantitatif qui définit votre propension à être vu par un nombre de personnes défini.
A faire donc cette année :

  • Lister 3 médias (magazine papier, radio, en ligne, blog en vue…) que vous appréciez de préférence
  • Faire un lien entre vous et eux : quel est le point commun entre ces médias et vous ? Qu’avez-vous à leur apporter ?
  • Ecrire un papier qui serait susceptible d’intéresser leurs lecteurs (toujours penser aux lecteurs finaux)
  • Leur écrire un beau mail leur proposant cet article et s’ils sont intéressés la possibilité d’en écrire régulièrement (et les relancer)

On fait simple. On ne cherche pas la perfection. On écrit un bel article tout de même. Avec plaisir et l’envie de transmettre. Comme vous savez faire quoi 🙂

Le media La personne à contacter et ses coordonnées Leurs thématiques principales Notre point commun Idées d’articles Prochaine étape

Média 1.
 

 

 


Média 2.
 

 

 


Média 3.
 

 

 

Outils # 2 Mon événement

L’idée :

C’est le moment le + chouette, épanouissant, joyeux, connectant avec vos clients, ceux qui vous suivent et avec qui vous avez travaillé et avec de parfaits inconnus (pour vous en tout cas).

C’est aussi le moment où vous vendrez votre accompagnement, vos livres, votre talent, votre expertise, ce pour quoi vous travaillé à votre compte.

A quoi ça sert :

  1. Rencontrer les gens
  2. Diffuser votre message à 1 plus grand nombre de personnes
  3. Dégager des revenus

Le modèle proposé :

Ce sera un événement payant. Vous le vendrez à vos clients, à vos lecteurs et au grand public. Vous le vendrez de façon positive. Les gens avec qui vous avez développé une relation de confiance ont envie d’aller plus loin avec vous pour pouvoir apprendre directement de vous et pourquoi pas, d’autres experts.

L’idée est de créer un événement auquel les personnes auront envie de participer car il répondra à une problème qu’elles rencontrent ou à une thématique qui les passionne.

Nous vous invitons donc à organiser un événement avec 2 ou 3 autres experts. Parce que vous aurez à profit d’utiliser leur liste de diffusion (leur réseau), que vous pourrez partager les frais, que c’est souvent plus sympa à plusieurs, avec des personnes qui partagent vos valeurs il va sans dire mais il va mieux en le disant.

Vous leurs présenterez l’événement comme une opportunité de diffuser leur message. Ce n’est pas un événement publicitaire mais un événement d’information qui leur donnera la possibilité de parler de leur produit pendant leur intervention.

Ce qui serait idéal = avoir un-e ami-e expert-e célèbre. L’affluence à votre événement sera assurée !

A faire donc cette année :

  • Trouver la thématique de votre journée
  • Trouver 3 experts (+ 1 de rechange en cas de désistement) que vous appréciez de préférence
  • Organiser le plan de la journée
  • En face de chaque sujet développé pendant la journée, positionner un expert pour le traiter. Évidemment, vous vous trouvez un créneau !

Votre job sera de faire que les copains experts parlent de votre événement : sur les réseaux sociaux, sur leur blog, etc.

Et comme toujours : on fait simple. On ne cherche pas la perfection. On créé un bel événement tout de même. Avec plaisir et l’envie de transmettre. Comme vous savez faire quoi 🙂

Outils # 3 Mon livre

L’idée :

Vous allez écrire un livre qui répond à la problématique principale rencontrée par vos clients. Ce livre sera votre carte de visite. Ce sera lui que vous remettrez à vos prospects. Vous le transmettrez au format papier ou au format web, c’est vous qui choisirez même si le format papier a une valeur perçue plus réjouissante pour les gens en général.

Le principe de votre livre, c’est qu’il résout un problème spécifique en un minimum de temps et d’effort.

A quoi ça sert :

L’idée n’est pas de monétiser votre livre en tant que tel. Peu d’auteurs gagnent réellement de l’argent avec un livre (les commissions reversées à un auteur par les maisons d’édition est de l’ordre de 5 à 10%). Le livre est un outil. L’idée est de profiter de l’impact de votre livre en termes d’acquisition de nouvelles personnes qui s’intéressent à votre message pour faire découvrir votre univers, votre approche, vos produits.

A faire donc cette année :

  • Trouver le problème le + souvent rencontré par vos clients.
    Demandez-vous et demandez aux personnes concernées les problèmes qu’elles ont rencontré au tout début ou celui qu’elles rencontrent actuellement en lien avec votre thématique.
  • Recenserez tous les problèmes rencontrés et donnez votre solution problème par problème dans votre livre.
  • Réunir 3 consœurs-confrères. Des personnes que vous appréciez de préférence mais pas forcément.
  • Brainstormer ensemble pour trouver le titre de votre livre. Un titre sexy, percutant et mémorisable serait l’idéal.

Et vous ? Quels outils utilisez-vous pour booster votre visibilité IRL ? Partagez avec nous vos meilleures techniques.

Article rédigé par Angélique Tartière, coach et entrepreneure du web. Experte en visibilité depuis 20 ans (ouille).

Les Leadeuses Du Web version 2017, c’est bientôt !

mars 22, 2017 Blog 2
Les Leadeuses Du Web version 2017, c’est bientôt !

Les Leadeuses Du Web version 2017, c’est bientôt !

Toute l’équipe des leadeuses du web est dans les starting block. Dans 3 mois jours pour jour aura lieu la 4ème édition des Leadeuses du web. Après avoir été portée pendant 3 années par Nathalie Cariou, c’est Charlotte Marican (voir bio ci-dessous) qui reprend les rênes de l’événement.

Infos pratiques :
Quand : le 21 juin 2017
Où : aux portes de Paris. Jardins de Bagatelles.

A quoi servent les Leadeuses du Web (LDW)#2017 ?

1. Mettre en avant des role models françaises et francophones

Les role models sont l’illustration la plus concrète et la plus aspirationnelle pour toutes celles qui souhaitent laisser leur marque sur Terre et/ou sur le web.

Les role models seront donc la « vitrine » des Leadeuses du web, et le fil rouge de nos actions.

2. Offrir les bonnes pratiques entrepreneuriales aux futures Leadeuses du web

Vous repartirez avec les « bons » outils, le mindset, les contacts, etc. Pour que cette journée vous accompagne au quotidien dans les semaines et mois qui suivent l’événement.

3. Augmenter la représentativité des femmes dans le secteur du numérique

En effet, les femmes représentent  33% des professionnels du numérique alors que les métiers du numérique leur offrent de réelles opportunités de carrière et d’équilibre de vie ! (L’enquête menée par Syntec Numérique fait apparaître un taux de féminisation de 33% dans le secteur du numérique, contre 53% tous secteurs confondus).

Les 4 femmes qui vous concoctent cette journée

CHARLOTTE MARICAN

-Propriétaire des Leadeuses du Web
-Gérante de sociétés dont CLPM SL, leader du Web
-Investisseuse immobilière
-Épouse de Laurent Chenot, entrepreneur à succès
-A la tête de l’émission hebdomadaire « Les Missions de Charlotte »
-Docteure en Neuro-science
-Titulaire d’un Master Pro de psychologie du développement

 

ANGELIQUE TARTIERE

-A l’initiative des Leadeuses du Web en 2013 avec Nathalie Cariou
-Coach et consultante indépendante depuis 2011 aux services des experts-leaders du Web
-Experte en visibilité & leadership
-Ex-directrice de communication du Centre National d’information sur les droits des femmes et des familles, une institution nationale qui œuvre sur l’égalité entre les hommes et les femmes, la lutte contre les discriminations, l’insertion professionnelle des femmes

 

 
SANDRINE

-Co-organisatrice des Leadeuses du web dès sa création
-Consultante marketing et branding
-Experte du web & du marketing
-Accompagne les leaders du web dans la construction de leur business model

 

 

  SABRINA

-Diplômée d’un Master de Grande Ecole de Commerce
-Consultante indépendante spécialiste en Marketing Internet
-Coach en accompagnement dans la création de business models dans le cadre du programme Business3G
-Community Manager, experte des réseaux sociaux

 

Les nouveautés des LDW#2017

  • Le format des Leadeuses du web change. Vous assisterez à des conférences et des tables-rondes sur 1 seule journée. Ce sera une journée intense mais nous ferons tout pour qu’elle soit sereine. Le cadre bucolique des prestigieux Jardins de Bagatelle de Paris privatisés pour l’occasion devrait nous y aider…
  • Une thématique : Cette année, le thème est « Inspiration ». Vous viendrez pour acquérir de nouvelles pratiques, pour voir comment booster votre visibilité, pour être au clair sur les règles juridiques ou sur la création de contenu. Oui mais surtout, vous viendrez pour être inspirée. Les conférencières ne sont pas de notre monde. Elles sont des références dans leur secteur d’activité. Des femmes entrepreneures oui. Des femmes qui font bouger les lignes. De leur exemple naitront de nouvelles pratiques à intégrer dans notre quotidien de business women.
  • Des blogueuses culinaires prépareront le déjeuner. Pour nous inspirer les papilles.

Ouverture des inscriptions début avril. Tenez-vous prête à embarquer dans cette nouvelle aventure !